Église du Collège des Jésuites

Église du Collège des Jésuites

Chiesa del Collegio dei Gesuiti3

L’Église, le Collège et la Maison des Jésuites forment un ensemble architectonique suggestif qui occupe entièrement l’îlot urbain situé entre le Corso Vittorio Emmanuele et les rues Roma, Tenente Genovese et Mancina.
À la fin du XVIème – début XVIIème siècle, les Pères de la Compagnie de Jésus se lancèrent dans la construction de cette bâtisse, après avoir été provisoirement hébergés dans l’église Saint-Michel d’abord et, ensuite, dans la Loggia des Pisans; ceci fut rendu possible grâce aux largesses prodiguées par les citoyens de Trapani et aux immeubles offertes par Mariano Mongiardino ainsi que par le Sénat. Selon l’usage interne de la Compagnie de Jésus, la tâche fut confiée à un architecte de l’ordre de Messine, Natale Masuccio, qui avait déjà réalisé d’autres immeubles situées à Palerme, Caltanissetta, Messine, Sciacca et Malte pour le compte des Jésuites.
L’architecte Masuccio projeta l’église attenant au Collège et communiquant avec ce dernier: la maison, par contre, était séparée par une route reliant les rues Malato et Lombardo qui existent encore aujourd’hui. Ceci rendait donc impossible la réalisation des absides de l’église. C’est pourquoi, en 1606, le recteur de la Compagnie demanda au Sénat de la ville la fermeture de cette route afin de pouvoir donner naissance à un grand ensemble unique à plusieurs éléments – église, collège et maison – reliés entre eux. Ayant reçu le feu vert (en 1655 environ), les trois édifices furent donc reliés.
La façade de l’église, achevée en 1657 par l’architecte de Lucca Francesco Bonamici, est rendue plus vivante, dans le premier ordre, par des bandeaux, des colonnes, des parastates et des tympans maniéristes, à la disposition rigoureuse. Dans le deuxième ordre, la bâtisse est enrichie des éléments typiques des couronnements baroques: des volutes, des statues et une grande fenêtre centrale.
L’intérieur, au rigoureux plan basilical à trois nefs séparées par des colonnes et des arcs en serlienne, arbore des parois aux décors de marbres polychromes et de stucs, réalisés au XVIIIème siècle par Bartolomeo Sanseverino, élève de Serpotta.
En 1714, l’architecte Giovanni Biagio Amico a réalisé la chapelle de Saint-Ignace qui se trouve à la gauche de l’abside.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Questo sito utilizza cookies tecnici e di terze parti per funzionalità quali la condivisione sui social network e/o la visualizzazione di media. Chiudendo questo banner, cliccando in un'area sottostante o accedendo ad un'altra pagina del sito, acconsenti all’uso dei cookie. Se non acconsenti all'utilizzo dei cookie di terze parti, alcune di queste funzionalità potrebbero essere non disponibili. Per maggiori informazioni consulta la pagina Privacy policy

Questo sito utilizza i cookie per fonire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o clicchi su "Accetta" permetti al loro utilizzo.

Chiudi